Le transport de matières dangereuses doit être effectué conformément aux critères fixés par la loi. Les personnes qui effectuent ce type de travail sont tenues d'avoir des qualifications spéciales qui sont obtenues en participant à des cours ADR. La régularité des processus liés au transport de matières dangereuses est supervisée par des conseillers de la DGSA employés par les entreprises.L'obligation d'effectuer une surveillance interne concernant les activités de transport et d'autres types d'activités liées à la manipulation de matières dangereuses, y compris le chargement et le déchargement, est spécifiée dans la réglementation ADR (annexe A, section 1.8.3 et à l'art. 21 de la loi du 28 octobre 2002 relative au transport routier de marchandises dangereuses (Journal officiel n° 199, point 1671, tel que modifié)).

L'entrepreneur doit remplir cette obligation, c'est-à-dire faire appel à un conseiller de la DGSA dans le cas où il y est obligé par des dispositions légales. Les dispositions de la loi sur le transport routier de marchandises dangereuses stipulent que les entreprises et autres entités exécutant ce type de travaux ou des travaux liés au transport, c'est-à-dire le chargement et le déchargement, doivent effectuer un contrôle interne et sont tenues de nommer un conseiller à la sécurité dans le transport de marchandises dangereuses. Ils doivent le faire à leurs frais. Au moins un conseiller de la DGSA devrait être employé sur le lieu de travail, en fonction des besoins.

Les dispositions ne s'appliquent pas aux entrepreneurs et aux entités qui effectuent le transport de marchandises dangereuses ainsi que le chargement et le déchargement dans le cas où l'accord ADR n'exige pas le marquage du véhicule (des plaques orange sont utilisées) - cela s'applique aux petites quantités de marchandises dangereuses en petites quantités.

Si un conseiller de la DGSA n'est pas nommé, l'entreprise ou l'entité qui s'occupe du commerce de matières dangereuses peut être passible d'une amende de 5 000 PLN. Les dispositions de l'ADR indiquent que les sanctions peuvent être cumulatives, de sorte que leur montant global peut être plus élevé, par exemple en cas de détection que les employés impliqués dans la manipulation et le transport de marchandises dangereuses ne disposent pas de l'autorisation appropriée pour le faire.