Il est de la responsabilité de chaque employeur d'assurer la santé et la sécurité au travail de ses employés. Pour cette raison, il doit s'assurer que ses employés sont formés dans le domaine de la santé et de la sécurité. Quiconque est tombé sur ce sujet a certainement entendu parler de formation initiale et périodique en santé et sécurité. Il arrive cependant que même les employeurs eux-mêmes ne connaissent pas la différence entre l'un et l'autre. Les employeurs doivent savoir quand ils doivent être effectués et s'ils sont obligatoires dans chaque cas. La santé et la sécurité au travail sont un domaine important pour chaque entreprise, il est donc utile de se familiariser avec les détails de la formation dans ce domaine, y compris les questions juridiques. 

Généralement sur la formation d'introduction 

Commençons par la formation initiale en santé et sécurité, dont la réalisation est nécessaire pour travailler dans un poste donné. Si la personne a déjà pris un travail dans la même qualité pour le même employeur, elle n'a pas besoin de suivre une formation complémentaire (par exemple, prolongation d'un contrat conclu pour une période d'essai). La formation initiale est divisée en deux parties - formation générale et formation professionnelle. Quant à la première de ces parties, elle permet au futur salarié de se familiariser avec les dispositions en matière de santé et de sécurité au travail. Ensuite, il apprend les règles d'administration des premiers secours en cas d'accident et prend connaissance de la réglementation relative à l'organisation du travail dans l'entreprise. La partie générale de la formation initiale est assurée par une personne habilitée à cet effet - il peut s'agir de l'employeur lui-même ou d'un responsable de la santé et de la sécurité délégué par lui. La formation en cours d'emploi est étroitement liée au travail dans un poste donné. Le salarié apprend à connaître les risques du début du travail et est conscient des facteurs liés à cet environnement. Le gestionnaire ou l'employeur est responsable de cette partie. Lorsque la formation est terminée, elle doit être documentée avec une carte de formation d'introduction. Il est bon de savoir que, sauf exception mentionnée ci-dessus (un autre contrat avec le même employeur), il n'est pas possible de libérer les deux parties des obligations initiales de formation en matière de santé et de sécurité. 

Formation périodique - informations 

Le second type de formation SST, soit la formation périodique, sert à rappeler et à compléter les connaissances du salarié dans ce domaine. Il est nécessaire en raison de l'évolution de la réglementation, bien qu'il existe une possibilité d'exemption. La forme de formation peut être, par exemple, un séminaire, un cours ou une autoformation guidée - dans ce dernier cas, il est possible de le faire à distance. Les employeurs, cadres ou maîtres doivent les parcourir au moins une fois tous les 5 ans. Quant aux travailleurs occupant des postes de cols bleus, ils sont tenus de suivre une telle formation au moins une fois tous les 3 ans, et lorsque leur travail est particulièrement dangereux, au moins une fois par an. Pour les employés d'ingénierie et techniques et ceux impliqués dans les services de santé et de sécurité, le cours est nécessaire au moins une fois tous les 5 ans. La dernière catégorie comprend les personnes occupant des postes administratifs et de bureau, à condition que la nature de leur travail soit associée à un risque pour la santé ou la vie - ces personnes doivent suivre une formation périodique au moins une fois tous les 6 ans. Si un employeur exerce une activité qui n'est pas classée dans la catégorie de risque pertinente, ses employés occupant de tels postes ne sont pas tenus de se recycler. Rappelons que la première formation continue doit être réalisée dans l'année suivant l'embauche d'un salarié ou dans les 6 mois pour les postes d'encadrement. Il se termine par un examen, et après l'avoir réussi, un certificat est délivré. 

Que dit la loi? 

Le Code du travail, dans son article 237 § 1, stipule qu'une personne dépourvue de qualifications ou de compétences et de connaissance des règles d'hygiène et de sécurité ne peut absolument pas être admise sur le lieu de travail. Le paragraphe suivant contient des informations sur l'obligation de l'employeur de fournir une formation. La formation initiale du salarié doit avoir lieu avant qu'il ne commence à travailler dans un poste donné. Quant à l'entraînement périodique, il doit être répété de temps à autre. Au moment de commencer à travailler, n'oubliez pas que l'employé ne paie pas pour le cours. Tout est aux frais de l'employeur et pendant les heures de travail. Cependant, il est possible que la formation soit effectuée à un moment différent - dans ce cas, le salarié a droit à une rémunération et à une indemnité pour heures supplémentaires ou à un temps libre approprié. L'article 237 du Code du travail précise l'obligation de l'employeur de familiariser les salariés et de leur donner des instructions sur les règles d'hygiène et de sécurité applicables. L'employé doit confirmer par écrit qu'il les connaît. 

Le déroulement de la formation initiale 

Nous avons déjà lu les informations générales sur les deux types de formation en santé et sécurité. Tournons maintenant notre attention vers le déroulement du didacticiel d'introduction. La partie générale de la formation n'a pas besoin d'être détaillée car il s'agit de se familiariser avec les règles de base. La partie sur le lieu de travail (également appelée partie environnementale) doit être divisée en étapes. Premièrement, l'instructeur (c'est-à-dire l'employeur, le maître ou le contremaître) doit mener une première entrevue avec l'employé. Ensuite, la personne autorisée à donner la formation indique et explique les activités que l'employé doit effectuer dans son poste. Ensuite, l'employé essaie de faire ce qu'on attend de lui, et l'instructeur apporte les corrections éventuelles. Après tout, la personne fait son travail de manière autonome et le formateur ne fait que surveiller son déroulement. Tout devrait se terminer par un test vérifiant les compétences de l'employé. Il convient d'ajouter que l'ensemble de la formation ne doit pas durer moins de 90 minutes. 

Dispense de formation continue 

Comme mentionné précédemment, il est possible de licencier un employé de la formation périodique en santé et sécurité. Si l'employé présente un certificat valide de fin de cours à un autre employeur, mais dans le même poste pour lequel il a l'intention d'être employé, c'est possible. Vous pouvez également profiter du licenciement dans le cas où le salarié a suivi une formation périodique alors qu'il occupait un poste différent et que le programme du cours précédent couvre les questions prévues dans la formation pour prendre de nouvelles fonctions. 

 

Désormais, le sujet de la formation initiale et continue ne devrait poser problème à personne. La santé et la sécurité au travail sont des questions importantes dont ni l'employeur ni l'employé ne peuvent se passer. La connaissance des questions juridiques évitera d'éventuels malentendus. Il est bon de rappeler que si l'employeur ne respecte pas l'obligation de dispenser une formation à la santé et à la sécurité, l'Inspection nationale du travail réagira en la matière, ce qui pourra lui infliger une amende. La formation initiale est importante pour notre sécurité sur le futur lieu de travail. La connaissance des dernières réglementations nous sera également utile, il vaut donc la peine de suivre une formation périodique. Bien qu'il existe des possibilités d'exemption, n'y renonçons pas, car cela sera payant à l'avenir. Enfin, rappelez-vous également que l'employeur doit conserver nos attestations de fin de chaque formation dans les dossiers personnels.